Neapolis Hammamet

Néapolis

Neapolis est un site archéologique datant du Ve siècle avant J.C situé à deux kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Nabeul, au nord-ouest de la Tunisie. Il est pratiquement le seul site du Maghreb qui possède un nom grec. D’où la nécessité de le visiter lors de votre voyage organisé à Hammamet, si vous êtes passionné d’histoire.

Certaines sources prétendent que Neapolis a été fondée par les Phéniciens, ce qui explique peut-être son nom grec qui signifie « Nouvelle ville ». D’autres sources signalent que la ville a été fondée par des colons grecs avant d’être conquise par les Carthaginois.

Histoire de la ville

Étant donné que les habitants de Neapolis ont pris parti pour Carthage plutôt que pour Rome lors de la troisième guerre punique (de 149 à 146 av. J.-C.), les Romains ont détruit la plus grande partie de sa culture et de son histoire lorsqu’elle est tombée sous leur contrôle.

Peut être que, pour cette raison, Neapolis a été évoquée dans peu de références de la littérature romaine. Les historiens estiment qu’elle a été punie pour son allégeance à Carthage. Après la guerre opposant Pompée et César, ce dernier a récompensé la ville qui s’est rangé à ses côtés par le statut de colonie et a accordé à ses citoyens une série de droits, dont certains liés au commerce.

Après la conquête arabe, Neapolis a rapidement décliné, mais son nom n’a pas disparu et indique actuellement Nabeul, une ville située à quelques kilomètres à l’est de l’ancienne Neapolis. Les ruines de la ville antique ont été utilisées comme carrières pendant des siècles et ont finalement disparu sous la ville arabe.

Les premières fouilles réalisées à Neapolis en 1965 par J P Darmon ont permis la découverte d’un ensemble industriel de production de garum, une saumure de poisson épicée très appréciée par les romains, ainsi qu’un quartier d’habitation composé de maisons pavées en mosaïques. Certaines oeuvres de Neapolis sont aujourd’hui exposées au musée de Nabeul.

Une cité submergée au golfe de Hammamet

Grâce à des recherches entamées en 2010, des chercheurs tunisiens et italiens sont parvenus, en juillet 2017, à découvrir un tiers de la cité antique Néapolis submergé au Golfe de Hammamet.

Sur 20 hectares, les archéologiques a trouvé des rues et des monuments, ainsi que 100 bassins de macération servant à saler une quantité très importante de poissons, pour produire le « garum », en plus d’un temple dédié à Jupiter.

Selon les archéologues, cette partie de la cité Neapolis a été inondée suite à un tremblement de terre dévastateur survenu au milieu du IVe siècle de notre ère. Cette découverte a permis d’établir avec certitude que Neapolis était un centre majeur pour production de garum et de poisson salé, probablement le plus grand centre du monde romain.

Profitez de nos promos de Voyage organisé à Hammamet, Tunisie

(137)