Le site archéologique romain Pupput Hammamet

Le site archéologique de Pupput

Pupput est une ville antique située à environ trois kilomètres au nord-ouest de la médina de Hammamet.

Une grande partie du Pupput a été enterrée sous les constructions de vacances modernes construites sur la majeure partie du site archéologique. Pupput était probablement une ville satellite de son voisin Néapolis.

Elle a été mentionnée pour la première fois en 168 lorsqu’elle a été promue au municipium, gouverné par un conseil élu. Il semble avoir pris une certaine importance aux IIe et IIIe siècles. Il s’est en effet étendu considérablement en acquérant un grand nombre de monuments publics.

Ne rater pas une visite de ce site lors de votre voyage organisé à Hammamet.

Histoire de la ville

Pupput fut probablement habitée depuis le Ve siècle avant notre ère par les Berbères et les Carthaginois. Il y a un sanctuaire et une inscription dans l’ancienne ville punique de Thinissut, située à Bir Bouregba, mais aucun vestige punique n’a été découvert sur le site même de Pupput.

Une colonie exista déjà au Ier siècle avant notre ère et put être d’origine berbère ou punique. Ce fut un simple vicus en territoire carthaginois à l’époque de l’empereur romain Antoninus Pius (IIe siècle ap. J.-C.). On pense que l’homme politique romain Salvius Julianus est né dans le village et que c’est peut-être grâce à lui que Pupput devint un Colonia honoraire sous l’empereur Commode (185-192).

À cette époque, la ville fut probablement une ville satellite de son voisin Néapolis. Selon une inscription conservée au musée national du Bardo à Tunis et dédiée à l’empereur Licinius du IVe siècle, le nom romain de la ville était « Colonia Aurelia Commoda Piapput Felix Augusta ».

L’ancienne ville de Pupput redevint vicus à la fin de l’Antiquité.

Au Moyen Age, la ville devint une partie de l’empire byzantin et une citadelle fut construite pour le défendre. Après la conquête arabe à la fin du VIIe siècle, la ville prit le nom de Qasr Zaid avant d’être prise et ravagée en 1303 par des pirates catalans. Cela marquait la fin de la ville sur les ruines desquelles venaient s’installer les brûleurs à charbon de Hammamet.

Des fouilles de récupération mettent au jour des œuvres archéologiques

Anciennement, des fouilles de récupération réalisées récemment ont révélé une partie d’une nécropole romaine. La plus grande de 300 mètres en Afrique romaine, et un grand quartier résidentiel comprenant des maisons, des bains et un réseau de distribution d’eau comprenant des pièces d’aqueduc et des citernes.

Des meubles funéraires et des éléments architecturaux décoratifs ont été mis au jour, notamment des pavés en mosaïque indiquant un style de vie raffiné. Certaines sources historiques indiquent qu’il y avait aussi un Capitole, un théâtre et un amphithéâtre, dont il n’y a aucune trace aujourd’hui.

Profitez de nos promos de Voyage organisé à Hammamet, Tunisie

(76)