La médina de Sousse

La médina de Sousse

Sousse, la Perle du Sahel, était un important port commercial et militaire à l’époque des Aghlabides (800–909) et est un exemple typique d’une ville datant des premiers siècles de l’islam. Inscrite depuis le 9 décembre 1988 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la médina de Sousse constitue un complexe archéologique harmonieux qui reflète l’urbanisme arabo-musulman et méditerranéen reflétant un mode de vie traditionnel particulier.

Cette typologie, devenue vulnérable sous l’effet de mutations socio-économiques irréversibles et de la vie moderne, constitue un patrimoine précieux qui doit être sauvegardé et protégé.

N’hésitez pas à y rendre visite lors de votre voyage organisé à Sousse.

Description de la médina de Sousse

La médina de Sousse a été conçue selon un plan régulier avec son axe méridien allant de Bab el Kabli au ribat et à l’ancien port intérieur, et son axe est-ouest allant de Bab el Jedid à Bab el Gharbi. C’est un exemple précoce et intéressant de ville islamique.

Avec la médina de Monastir, elle constitue le prototype unique de l’architecture côtière militaire des premiers siècles de l’islam. Son style architectural, datant de l’époque des Aghlabides, est représentatif des constructions militaires côtières de l’époque, censées être robustes et imposantes afin de repousser les ennemis. Plusieurs monuments de la médina de Sousse témoignent de son architecture robuste et imposante, notamment le Ribat, la Grande Mosquée, la Mosquée Bou Ftata, la Kasbah et les remparts.

Le Ribat de Sousse, à la fois fort et édifice religieux, est le plus ancien et le mieux conservé en Tunisie.

Il s’agit d’un exemple exceptionnel de ce type de construction avec son enceinte rectangulaire flanquée de tours et tourelles percée d’un portail au sud, une cour intérieure s’élevant sur deux niveaux et bordée de trente-cinq cellules, et une mosquée sur le côté sud du premier étage, avec sa tour faisant face au sud-est, ajoutée en 821, servant à la fois de minaret et de tour à partir de laquelle les signaux du Ribat pouvaient être transmis à Monastir.

A environ 50 mètres du ribat, à l’extrémité orientale de la médina, près du rempart, la grande mosquée de Sousse constitue un chef d’oeuvre aghlabide du IXe siècle (850-851).

A l’origine, ce bâtiment participait avec le Ribat à la défense de la ville ce qui explique ses tourelles et l’épaisseur de la muraille extérieure, ainsi que son emplacement inhabituel (à l’extérieur de la médina).
La médina comprend également des habitations juxtaposées divisées en quartiers séparés par des ruelles sinueuses et des chemins étroits. Elle renferme aussi un ensemble de monuments uniques datant de l’époque des Aghlabides et des Fatimides, permettant d’étudier l’évolution de l’art islamique à sa première période.

Profitez de nos promos de Voyage organisé à Sousse, Tunisie

(32)